Maires sans frontières

Contenu de la page : Maires sans frontières

Sokone - Ribérac : solidarité

(extrait....)

L’association Maires Sans Frontières du Pays du Périgord Vert a la volonté d’intervenir au titre d’aide humanitaire ou de coopération décentralisée en direction des collectivités locales ou des personnes pour améliorer leurs conditions de vie, apporter un soutien moral et financier à des opérations structurantes, que ce soit en France ou à l’étranger.

C’est ainsi que nous avons eu des actions depuis 1990 vers :

LA ROUMANIE : Juillet et Octobre 1990

LA GEORGIE : En 2004 – Collège à TBILISI – Achat d’un téléviseur, parabole et démodulateur pour permettre d’accéder à des programmes de TV5 ou ARTE pour l’enseignement du français dans ce collège.

L’ASIE : Lors du Tsunami de décembre 2004 diverses activités ont été organisées pour récolter des fonds versés le 26 août 2005 à PLAN FRANCE et attribuée au programme « Réhabilitation en Indonésie.

SOLIDARITE SAMBRE : La tornade en Val-de-Sambre, aussi appelée tornade d’Hautmont, est une violente tornade qui a frappé plusieurs communes du département du Nord de la France, le dimanche 03 août 2008 en début de nuit.

SOLIDARITE HAITI : Le séisme de 2010 à Haïti est un tremblement de terre d’une magnitude de 7,0 à 7,3 survenu le 12 janvier 2010.

MAYOTTE : Association Médecins du MONDE – MAYOTTE - basée à MAMOUDZOU : 28 Février 2011 – Financement d’un fauteuil Buggy Major avec harnais de maintien pour enfant handicapé mis à disposition de l’association.

et plus particulièrement vers le SENEGAL.

Voici les dernières actions qui ont été réalisées au Sénégal :

  • 2003 - ACTION A BADOUDOU avec le concours du SIAEP de Jumilhac Le Grand
  • 2004-2005

* Installation d’un groupe électrogène et d’une pompe immergée sur l’île de N’gadior pour assurer un meilleur débit et permettre la distribution d’eau 2 fois par jour,matin et soir, au lieu d’une fois par jour pour la moitié de la population. De plus, l’eau distribuée provient d’une nappe située à environ 25 m de profondeur, elle est donc de meilleure qualité et surtout moins saumâtre.

* A DAKAR achat de livres pour le collège de SOKONE.

* Don d’un adhérent pour l’acquisition d’un frigo pour la case de santé de N’GADIOR.

* Subvention à l’Union Locale du GIE des Femmes de Sokone pour l’achat de fourniture pour la case de santé de NIOKHOLOKHO.

  • 2006-2007 avec une extension d’environ 3 km, du réseau d’eau, provenant d’un forage à Toubacouta, pour permettre l’alimentation, par l’installation de 7 bornes fontaines avec 2 robinets, de deux villages Dassilamé et Sourou, soit une population d’environ 700 personnes.
  • 2008-2009 1°) l’aménagement d’un terrain pour faire de la culture maraîchère à Mbélane. Ce projet a été initié sous la responsabilité de Madame la Présidente du Groupement des Femmes de Mbélane sous couvert du Chef du Village et en relation étroite avec Monsieur Issa BARRO, hôtelier à Sokone. Il a consisté à la préparation d’un terrain d’un hectare et demi pour le rendre cultivable, le clôturer, le boisement en périphérie pour faire un brise vent et protéger les cultures, le creusement de 2 puits, la mise en place de 4 bassins pour l’irrigation des différentes planches de cultures.

En complément de cette action le financement de la formation de 7 personnes sur 5 jours en culture hors saison.

2°) l’école de LIMANE. En effet, en 2007 lorsque nous avons visité cette école, il n’y avait pas d’eau et certains membres de notre association, à l’époque, avaient émis le vœu de raccorder l’école au réseau passant à quelques centaines de mètres. Depuis cette extension a été réalisée par une autre organisation humanitaire. De ce fait, pour améliorer le confort des enfants de l’école, en accord avec le Directeur de l’école et les villageois, il a été décidé la construction de 2 WC ; cet équipement faisant défaut.

  • 2010-2011 – Transfert de 7 mobylettes avec la participation des élèves de la classe de 2e CAP CSI de la Cité Scolaire sous la direction de Mr ALSER, Professeur chargé du projet et de Mr GELLIE Chef de travaux au Lycée Professionnel. Afin de convoyer ces mobylettes il a été nécessaire de les démonter entièrement et les faire passer les pièces détachées par container. Ce travail a été fait par les élèves. Les pièces ont toutes été numérotées et répertoriées sur une plaquette pour permettre une fois sur place de les remonter par un mécanicien. Ces mobylettes sont destinées à des personnels soignants se déplaçant dans les cases de santé de villages isolés.
  • 2010-2011 Réparation d’un pont sur un bras du siné saloum reliant des petits villages à la ville de Sokone. Sokone est une presqu’île qu’entourent les deux branches du bras de mer ou bolong. Des villages satellites l’entourent dont deux sont déjà inclus dans l’unité municipale. Les besoins sociaux et économiques lient fortement Sokone et ces entités et justifient des va et vient et un fort mouvement économique entre Sokone et ces villages.

1re tranche : Le pont Sokone-Limane est dans un état plus que délabré ne permettant pas la traversée des animaux et des charrettes se rendant des villages, à la Ville de SOKONE. Actuellement cette liaison se fait par voie terrestre, ce qui nécessite un très long détour.

  • 2012-2013

1°) 2e tranche Le pont Sokone-Limane pour faire suite à la 1re tranche, il convient de terminer cette année la rampe d’accès du côté de Limane.

Les deux tranches de travaux sont entièrement réalisées.

2°) Passerelle du village de N’DORONG SERERE – 1re tranche L’association Maires Sans Frontières du Pays du Périgord Vert a été sollicitée par Monsieur Mamadou NDIAYE, Chef de Village de N’DORONG SERERE, pour un projet important pour l’ensemble des villages de la Communauté Rurale de DIOSSONG . Il s’agit d’un problème de déplacement des populations surtout en période d’hivernage. En effet afin de pouvoir circuler pour se rendre dans la ville la plus proche ces populations empruntent une passerelle d’environ 80 mètres, faite avec des troncs et de la terre, seul moyen pour éviter un détour de 50 km les obligeant de passer par Passy. Chaque année, à la saison des pluies cette passerelle est systématiquement emportée par le courant et de ce fait impraticable. Le désir de ces villageois est de la reconstruire de manière durable, avec une base en ciment.

* Don d’un adhérent pour l’acquisition de lunettes pour une élève méritante au collège de SOKONE, en classe de 5e, qui rencontrait de grosses difficultés pour continuer ses études en raison d’une myopie très importante.

  • 2014-2015

1°) Passerelle du village de N’DORONG SERERE – 2e tranche Les travaux réalisés ont permis de constater, lors des fortes pluies, qu’il est nécessaire d’effectuer une seconde tranche de travaux pour consolider la passerelle au niveau notamment des assises. Cette action est entièrement terminée depuis Juin 2014.

2°) Case de santé de MEDINA SABAKH Nous avons visité le poste de santé de MEDINA SABAKH, où un médecin le Dr Aissatou DANFANFAKHA et deux infirmières pratiquent des interventions chirurgicales et des accouchements, pour une population de plus de 30 000 habitants répartie sur l’ensemble de la Communauté Rurale de MEDINA SABAKH. En cas de complications les patients doivent être évacués vers l’hôpital le plus proche qui est celui de KAOLACK, situé à plus de 85 Km. Ce poste de santé possédait, il y a encore quelques mois, une ambulance qui permettait ce transfert. Aujourd’hui ce véhicule est hors d’usage et il faut faire venir une ambulance de l’hôpital de Kaolack. Compte tenu de la distance, qui ne se compte pas en kilomètres mais en temps, vu l’état du réseau routier, il faut maintenant plus d’une demi-journée voire une journée pour transférer un patient, ce qui parfois malheureusement à des conséquences irréversibles pour le malade. Nous avons écrit au SDIS 24 afin de solliciter un véhicule de santé réformé. Notre demande à reçu une réponse favorable et un don d’une ambulance a été fait pour ce poste de santé Le transfert de ce véhicule a pris plusieurs semaines,notamment en raison de formalités de dédouanement à DAKAR. Finalement c’est fin avril 2015 que l’ambulance est arrivée à destination de MEDINA SABAKH.

3°) Extension réseau d’eau des quartiers de SOKONE Il y a encore dans la commune de SOKONE des quartiers défavorisés qui ne sont pas raccordés au réseau d’eau potable. IL s’agit des quartiers de DIAMAGUENE, MEDINE et LEONA. Un projet de raccordement est en cours avec une extension d’environ 460 mètres, des tuyaux pour le branchement de six bornes collectives. Cette réalisation concerne 48 concessions dont 46 familles.

4°) Dassilamé – arrosage des cultures maraîchères. Dans ce village, environ 150 femmes s’activent dans les cultures maraîchères. Elles disposent d’un terrain clôturé de 5 hectares équipé de 5 puits et des bassins de connexion répartis sur les parcelles. L’association Maires Sans Frontières a été sollicitée pour financer l’acquisition de matériels : moto pompes, arrosoirs, brouettes, etc.…). L’opération terminée en octobre 2014 avec l’achat des matériels pour les jardins de DASSILAMÉ, DJILOR et MBOWENE.

  • 2016 - POSTE DE SANTÉ CATHOLIQUE « LA PROVIDENCE » À SOKONE : - Ouverture d’un centre d’accueil pour enfants ayant un handicap. - 2e tranche. Les familles, par manque de moyens ne peuvent pas consulter de spécialistes, faire les examens complémentaires qui sont indispensables pour mieux diagnostiquer et donc mieux traiter les enfants. MSF souhaite poursuivre son soutien à ce centre pour un accompagnement plus adapté auprès des enfants qui ont besoin de soins spécialisés. Les besoins en matériel , mais aussi en personnel (éducateur, kiné, orthophoniste,…) sont immenses.
  • Unité de réparation nutritionnelle – Accueil, diagnostic et suivi des enfants souffrant de malnutrition. Aide à la réfection de la case de soins et au fonctionnement de cette unité.
  • Dispensaire – Deux fois par semaine accueil et soins des populations des villages de brousse de la région de Sokone. Aide à la remise en état complète du dispensaire.

ECOLE DE BROUSSE DE N ’DIAFFE – N’DIAFFE. Pour améliorer le confort des enfants de l’école, en accord avec le Directeur de l’école et les villageois, il a été décidé la construction de 2 WC ; cet équipement faisant défaut.

Portfolio